Jeux de débats pour adolescents
sur des questions science société

TEMOIGNAGE – Jouer à Débattre en bibliothèque

Depuis plusieurs années, la bibliothèque “Comme un roman” du Landreau (44) s’appuie sur les supports Jouer à Débattre pour proposer au Lycée Briacé des projets pédagogiques sciences-société, et notamment sur le thème de l’humain augmenté. En 2020-21, deux classes de BTS ont ainsi découvert cette thématique à travers une présentation de ressources, des rencontres avec des experts et une séance de jeu-débat.

Mélanie Tellier, bibliothécaire, nous partage son expérience :

> En tant que bibliothécaire, pourquoi les supports JAD vous intéressent ? 

Ils nous permettent plusieurs choses :

·         Aborder des questions scientifiques, thème assez peu abordé dans notre bibliothèque, auprès d’un public ciblé de manière ludique.

·         Proposer des projets innovants.

·         Travailler en transversalité avec des acteurs de la science.

> Quels types de projets développez-vous avec Jouer à Débattre dans votre médiathèque ? 

Nous proposons 2 ou 3 séances en amont du jeu pour appréhender au mieux les questions posées. La première est une séance de présentation du jeu suivie d’un échange autour de la thématique choisie. Cette séance est menée avec une scientifique. La deuxième séance est dédiée à la question de l’éthique en collaboration avec une association d’étudiants en master d’éthique. Nous organisons parfois une projection de film suivie d’un débat. Lors de la matinée consacrée au jeu, nous invitons des personnalités de la communauté scientifique, chercheurs, journalistes qui accompagnent les élèves pendant le jeu et proposent un échange après la séance.

> Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un bibliothécaire qui voudrait se lancer dans l’utilisation des supports Jouer à Débattre ? 

·         Lâcher prise ! Nous mettons souvent des freins sur les projets scientifiques car ce n’est pas le cœur de notre formation. Le kit de jeu est très bien fait et les ressources qui l’accompagnent nous donnent déjà beaucoup de matière.

·         Bien s’entourer : la communauté scientifique est très ouverte à ce genre d’expériences. Les personnes qui nous accompagnent s’engagent avec beaucoup de sérieux et de bienveillance. C’est très rassurant !

·         Prendre du plaisir ! Ne pas oublier que c’est un jeu. Je suis toujours étonnée de voir à quel point les élèves, quelque soit leur âge rentrent dans le jeu. Les échanges qui s’en suivent sont toujours très riches d’enseignement.

Les autres actualités